controle-technique-pare-brise

Contrôle technique et pare-brise fissuré : motif de contre-visite ?

Le contrôle technique automobile est un examen de sécurité. Il permet de ne pas laisser un véhicule présentant d’importantes défaillances de sécurité en circulation.

Au sujet du vitrage automobile et plus particulièrement du pare-brise, quelles sont donc les règles pour obtenir une attestation de contrôle technique valable ? Et quelles sont les choses à vérifier pour éviter la contre-visite ?

Un pare-brise fissuré passe-t-il au contrôle technique ?

Comme vu dans un précédent article, un pare-brise fissuré ne peut pas se casser. Alors, on est en droit de se demander pourquoi le contrôleur s’intéresse à une potentielle fissure ?

La réponse est simple : la visibilité. Et depuis la réforme de 2018, c’est un sujet sérieux !

Le contrôle s’opère dans la « zone de visibilité ». Celle-ci est définie comme la zone de passage des balais d’essuie-glace. Il ne s’agit donc plus seulement du champ de vision face au conducteur.

champ_vision_pare_brise
Champ de vision d’un pare-brise

Ainsi, toute fissure débordant un cercle de diamètre de 30 cm dans cette zone du pare brise sera sanctionnée par une défaillance majeure, impliquant l’obligation d’une contre-visite sous 2 mois.

Pour les fissures inférieures à cette taille, le rapport indiquera donc simplement la mention de « pare brise mauvais état ».

Impact champ de vision, motif de contre-visite ?

Pendant des années un spécialiste du vitrage automobile médiatisé a participé à la création d’un mythe se poursuivant encore aujourd’hui : un impact dans le champ de vision du pare-brise ne passera pas le contrôle technique sans être réparé. C’est faux !

En la matière, la défaillance majeure soumise à contre-visite est la présence d’un impact supérieur à un diamètre de 3cm. Ceux qui ne sont donc pas réparables.

C’est pourquoi, une défaillance critique impliquant l’impossibilité immédiate du véhicule à circuler sur la voie publique serait la présence d’un impact de plus de 5cm (à ne pas confondre avec une fissure) présent dans la zone de balayage. 

Autres altérations du pare-brise relevées au contrôle technique ?

L’absence de pare-brise (tout ou partie) est une défaillance critique, ça ne surprendra personne.

Pour les contre-visites, les autres motifs sont les suivants :

  • Présence d’une étiquette non réglementaire dans la zone de balayage
  • Présence d’un film ou d’un bandeau de plus de 10cm
  • Décollement du pare-brise (ou de son joint pour les pare-brises jointés).
  • Rayures, à la libre appréciation du contrôleur

Source Dekra

Actualités

Lire l'actualité add_circle_outline
ID-Buzz-Volkswagen

ID. Buzz : le nouveau best-seller de Volkswagen ?

Attendu depuis plusieurs mois, l’ID. Buzz de Volkswagen est sur le point de partir à la conquête des routes Françaises. 100% électrique, design rétro, systèmes d’aides à la conduite… Tout a été fait pour permettre à cet utilitaire électrique d’être…

Continuer à lire
Lire l'actualité add_circle_outline
pare-brise-d-occasion

Pare-brise d’occasion : bonne ou mauvaise idée ?

Chercher un pare-brise d’occasion est loin d’être une chose anormale de nos jours. Disons les choses clairement : investir dans une vitre avant tout droit sortie d’une usine de fabrication n’est pas à la portée de tout le monde et c’est…

Continuer à lire

FAQ

Les questions fréquentes
call