pare-brise-et-froid-bonnes-pratiques

Pare-brise et froid : zoom sur les bonnes pratiques

L’hiver arrive avec son lot de festivités, de virus, d’épisodes enneigés et de pare-brises fissurés. Chaque usager de la route, néophyte ou expert, adopte une approche différente pour protéger sa vitre avant. En cette fin d’année 2022, Glass Express tient à vous faire un bref rappel des bonnes pratiques à observer.

Winter is coming : la protection du vitrage automobile

En hiver, les professionnels du pare-brise tiennent souvent des discours opposés aux méthodes employées par bon nombre d’automobilistes. Bombes dégivrantes ou astuces de grand-mère ? Grattoir à glace ou laisser son moteur tourner pour accélérer la fonte du gel ? Est-ce que toutes les solutions d’entretien de vitrage automobile se valent-elles ? Il n’est pas toujours simple de répondre à ces questions, car les techniques privilégiées par les particuliers varient selon plusieurs paramètres.

Avant d’étudier les pratiques déconseillées en hiver, attardons-nous un moment sur les process recommandés :

  • Un produit dégivrant ou un lave-glace antigel.
  • Une raclette gratte-vitre.
  • Relever les essuie-glaces la veille pour éviter qu’ils ne se collent au pare-brise en cas de gel.
  • Faire tourner le moteur pour le monter en température, chauffer l’habitacle et accessoirement, le pare-brise. (en revanche, cette manœuvre est tout sauf écologique et favorise la pollution…) *
  • Avoir recours à une housse de protection pour se protéger du gel ou du givre.
  • Utiliser le dégivreur associé à votre pare-brise chauffant si vous en avez un.
  • Opter pour l’amidon dans la pomme de terre pour créer une couche protectrice vis-à-vis de la buée.
Pare-brise-et-froid-méthodes-recommandées

Passons maintenant aux habitudes à proscrire :

  • Utiliser de l’eau chaude ou bouillante. Le pare-brise peut se fissurer à cause du choc thermique.
  • Essayer de décoller des essuie-glaces fixés à votre vitre avant (avec vos mains ou en les actionnant). Vous risquez de les casser ou d’endommager leur mécanisme. Autrement dit, ne tirez pas dessus !
  • Laisser des éléments humides dans l’habitacle, car cela amplifierait l’apparition de buée.
  • Gratter votre pare-brise si votre moteur est allumé pour éviter de respirer des substances nocives au cours de l’opération.
  • S’abstenir de trop serrer le frein à main en cas de températures négatives. Les risques de blocage sont élevés et il vaut mieux utiliser des parpaings pour empêcher votre véhicule de glisser.
pare-brise-et-froid-mauvaises-pratiques
Comme indiqué précédemment, cet article sert de rappel et nous vous encourageons à adopter les bonnes pratiques par rapport à votre vitrage automobile tout au long de l’hiver. Votre verre est mis à rude épreuve durant cette période. En conclusion, n’oubliez pas que Glass Express répond toujours présent pour tout remplacement de pare-brise.

Complément d’information concernant le fait de laisser tourner son moteur

Selon un article publié par Paris-Normandie et datant du 14 décembre 2022, le fait de laisser tourner son moteur peut être sujet à une sanction. Explications :

Le code de la route, l’article R318-1 pour être plus précis, est on ne peut plus clair en ce qui concerne le fait de laisser tourner son moteur à l’arrêt. En l’occurrence, le conducteur stationné qui souhaite se réchauffer dans son véhicule a de grandes chances d’attirer l’attention des forces de l’ordre. En temps normal, un tel usager de la route peut s’exposer à une contravention de classe 4 et est susceptible de payer une amende de 90 à 750 euros. Fort heureusement, le dégivrage est exempt de ce type de sanction. Comme vous l’aurez compris, seuls les cas de nécessité sont tolérés. D’autres exemples non infractionnels :
  • Embouteillages
  • Passages à niveau
  • Arrêts aux feux rouges
En résumé, cette démarche tient plus d’une considération environnementale que sécuritaire.

Que risque-t-on en roulant avec un pare-brise mal dégivré ?

Une amende de 90 euros et un retrait de 3 points. Selon la législation Française et le code de la route, l’obstruction du champ de vision constitue une infraction routière. En résumé, assurez-vous d’avoir bien dégivré votre vitre avant de prendre la route.

Y-a-t-il d’autres sources de protection pour le vitrage auto en hiver ?

Oui. Les bâches magnétiques font fureur parmi les automobilistes depuis quelques hivers. En vente sur de nombreux sites d’e-commerce, ces protections se vendent comme des petits pain en période de froid et se présentent comme des solutions incontournables pour gagner du temps au quotidien. Porté par 4 couches, cet accessoire est très résistant aux déchirures et dispose de trois aimants.

De plus, ces couvertures de pare-brise sont équipées de bandes élastiques et de deux grandes oreilles pour se fixer aux rétroviseurs ainsi qu’aux portières. Outre ses vertus antigivrantes, cette bâche peut aussi être utilisée en été comme en automne.

call